Mémoires de Chiens

08 juin 2022

Chronique du 8 juin 2022 _ Milo

Milo

Milo, un petit bellot !

George Sand (1804-1876), un prénom d’homme mais qui cachait une femme, une romancière, dramaturge, épistolière, critique littéraire et journaliste française.

Hé bien, les Anglais ont eu le même cas de figure avec George Eliot. Qui était George Eliot ? De son vrai nom Mary Ann Evans, c’est une romancière (1819-1880) considérée comme l’un(e) des plus grands écrivains victoriens. Ses romans, qui se situent dans une Angleterre provinciale sont connus pour leur réalisme et leur profondeur psychologique. Sa description de la société rurale séduit un large public par son goût du détail, par sa description de la vie simple et ordinaire à la campagne. Elle prit un nom de plume à consonance masculine afin que son œuvre soit prise au sérieux.

George Eliot, qui a grandi dans une ferme, aimait les animaux et notamment les chiens. Voici ce qu’elle écrit concernant son chien Pug. « Pug est arrivé ! –pour combler le vide laissé par des amis sur lesquels je ne pouvais pas compter. J’ai déjà constaté qu’il n’est pas jaloux, haineux, ou méchant- qu’il ne trahira aucun secret, qu’il ne souffrira pas de mon succès ni ne prendra plaisir à mon chagrin ». Elle synthétise son ressenti dans la citation suivante : « Les animaux sont des amis tellement agréables - ils ne posent jamais de questions, ils ne font aucune critique ».

Voyez Milo, c’est un jeune chien plein de punch qui n’attend que vous. Il est, bien sûr, comme tous les chiens le portrait qu’en fait George Eliot. Milo est nature, gai, enjoué, joyeux, rayonnant. Si vous avez un peu de vague à l’âme, pensez à Milo. Si vous avez envie de promenades avec un chien sympathique, pensez à Milo. Milo est un cœur à prendre qui va vous réjouir et vous combler d’aise.

Nadine Forestier.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune

Tel : 03.21.68.46.94.

Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h.

Sans titre-1

 

Posté par latitude à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


02 juin 2022

Chronique du 1 juin 2022 - Raley

Raley

Raley, vous allez l’aimer !

Julien Courbet, vous connaissez sans doute ! C’est un animateur de radio et un animateur-producteur de télévision français qui a débuté sur FR3 Aquitaine dans les années 1980 puis qui a officié sur TF1, France2, Direct 8, RTL, France 3, M6, C8…

Julien Courbet a toujours beaucoup aimé les animaux (il est notamment passionné d’équitation) et particulièrement les chiens.  Sa première adoption remonte à une quinzaine d'années. "Elle s’appelait Vega, un Labrador. Personne n’en voulait parce qu’elle était de couleur noire. Je l’ai emmenée jusqu’à ses 16 ans", raconte-t-il avec émotion. En février 2021, c'est le cœur lourd qu'il avait annoncé la mort de Vega, à l'âge de 16 ans.  "Vega, je ne pensais pas que je pourrais aimer un chien à ce point et qu'un chien pourrait m'aimer autant. Quand on s'est vus au refuge pour la première fois, ce fut le vrai coup de foudre. Merci de nous avoir rendus si heureux. A bientôt, je t'aime". Après sa disparition, il a récupéré à 700km de chez lui un chiot qui devait être mis au refuge et qu’il nomma « Simone » ! Simone est très épanouie et fait le bonheur de toute la famille. Julien Courbet, qui a eu plusieurs fois l’occasion de parrainer des émissions en partenariat avec la SPA, tient toujours ce langage : « Gare à l’achat impulsif ! Il faut d’abord penser à l’organisation. De notre côté, nous avons trouvé une famille bis, des copains… Car oui, un animal demande de l'investissement, en temps comme en argent. Des conditions auxquelles il faut bien réfléchir avant de se lancer dans l'adoption... Il évoque l'adoption par ces mots : « Un chien adopté, c'est de l'amour puissance 10 ! »

Raley est un croisé griffon âgé de 3,5 ans. Regardez-le bien, il a une bouille terrible. Il fait très sérieux mais il n’attend qu’une chose : partager votre quotidien et rencontrer le bonheur.

Nadine Forestier.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune

Tel : 03.21.68.46.94.

Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h.

Sans titre-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par latitude à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Chronique du 25 mai 2022 - Sheyko

Sheyko (Blue)

Sheyko, et vous serez à croc !

S’il avait vécu en 1925, il aurait pu s’appeler Balto ou Togo. Pourquoi ? Faisons un bond dans le passé, justement en 1925. En janvier, une épidémie de diphtérie était sur le point de frapper le village isolé de Nome en Alaska. Le sérum pouvant arrêter la maladie se trouvait à environ 1000 km du village à Anchorage et le seul avion capable de délivrer rapidement les médicaments ne démarrait pas (moteur gelé). Que faire ? Enfants et adultes étaient en danger. Après avoir examiné toutes les possibilités, les autorités mirent en place un relais d’attelages de chiens de traîneaux pour acheminer les médicaments. Au total, ce sont plus de 20 équipages qui se relayèrent et affrontèrent le blizzard et des températures entre -31 °C et -52°C. Le 2 février 1925, après 5 jours de course, le dernier musher du relais, le Norvégien Gunnar Kaasen, atteignit Nome avec son attelage, dirigé par Balto qui s’illustra en restant sur la piste malgré le blizzard qui empêchait de voir à plus d’un mètre. Mais le record de la plus longue distance revient à Togo (musher Leonhard Seppala) qui parcourut plus de 420 km. La population de Nome fut sauvée et une statue de Balto fut dévoilée à New-York dans Central Park en présence de Balto lui-même.

Sheyko est un très beau, doux et gentil husky sibérien âgé de 1,5 an. En tant que chien de meute (dont les instincts grégaires sont hérités de son ancêtre, le loup arctique), il perçoit son maître comme le chef de sa meute et ne doit pas remettre en cause son autorité. Nous pensons que Sheyko a vécu sa première année avec une personne seule. Il faudrait recréer la même situation parce qu’il n’acceptera pas une personne supplémentaire, il est devenu exclusif. L'obéissance n'est pas le fort du husky sibérien et on ne dresse pas un husky. Pour une relation maître-chien idéale, ne choisissez un husky de Sibérie que si vous êtes capable d'accepter un animal indépendant.

Nadine Forestier.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune

Tel : 03.21.68.46.94.

Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h.

Sans titre-1

 

Posté par latitude à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 mai 2022

Chronique du 18 mai 2022 - Gus

Gus 1

Gus, une adoption avec bonus !

En octobre 2016, le CSA a publié un classement des villes où il fait bon vivre en France pour nous, les humains. Toujours d’après le CSA : « Vivre en zone urbaine, tel est aujourd’hui le quotidien d’une majorité de la population mondiale et le cas d’environ 8 Français sur 10… ». Depuis, la Fondation 30 Millions d’Amis publie un classement des villes où il fait bon vivre avec son chien. Pour la 2ème année consécutive, Nice remporte la 1ère place. Les efforts sont de tous ordres : la ligne de tramway, qui acceptait (gratuitement) les petits chiens, accepte maintenant les chiens de gros gabarits s’ils ont une muselière, une 2ème plage (et bientôt une 3ème) est accessible aux canidés, les agents administratifs sont autorisés à aller au bureau avec leur chien. Une fête de l’animal baptisée « Cœur animal » s’y est déroulée le 23 octobre dernier inspirée de l’initiative de Boulogne-Billancourt en 2012 avec sa journée de « l’animal en ville ». Cela doit faire rêver les propriétaires de chiens. Mais soyons optimistes et disons que les choses avancent doucement. A titre d’information, sachez que dans le classement de 2022, Montpellier est 2ème, Grenoble 3ème et … Lille est passée de la 8ème place en 2021 à la 4ème !

En février dernier, une marche des Animaux a clôturé en beauté le Carnaval de Nice placé sous le signe du « Roi des Animaux ». Les propriétaires avaient été invités par la municipalité à se promener avec leurs animaux de compagnie. Cela tente d’autres villes…

Gus est un griffon de 10 ans. Il est tout content quand on lui dit qu’il ne fait pas son âge. Gus a été trouvé et son âge a donc été estimé. Alors on peut penser qu’il a peut-être 2 ans de moins car il a « la pêche » : balades, jeux avec la balle ne lui font pas peur. Et cerise sur le gâteau, Gus est très gentil, très obéissant et sait faire preuve d’humour. Une perle qui ne vous coûtera que 50 euros car il répond au critère « adoption Sauvetage ».

Nadine Forestier.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune Tel : 03.21.68.46.94.

Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h.

Sans titre-1

 

Posté par latitude à 19:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Chronique du 11 mai 2022 - Prudence

Prudence

Prudence, en toute confiance !

La cause animale vient de perdre un grand ami. Jacques Perrin, acteur et cinéaste français s’est éteint paisiblement le 21 avril dernier à l’âge de 80 ans. Il laisse une œuvre prolifique. Il a ainsi produit en 1996 le film Microcosmos ou Le Peuple de l’Herbe avant de se lancer dans la réalisation de documentaires animaliers comme Le Peuple Migrateur (2001), Les Ailes de la Nature (2002), Océans (2009), Le Peuple des Océans (2011) et Les Saisons (2016) sur la vie d’une forêt. Ce sont « Des films pharaoniques exigeant des années de préparation en recherches scientifiques, en repérages dans le monde entier, en conception de matériel ». 

Selon Jacques Perrin, les animaux sont des êtres vivants à part entière qui montrent une intelligence et une émotion totales : « Les animaux se débrouillent très vite dans la vie. Au bout de deux ou trois jours [après la naissance], ils savent survivre et même vivre... Au bout d'une semaine, ce sont des êtres vivants qui sont capables de distinguer, de faire des choix et de prendre des initiatives ». Sa volonté « c’est de [nous faire] comprendre à quel point c'est beau la nature, à quel point c'est enthousiasmant, à quel point on dort mieux, à quel point on réfléchit mieux, à quel point on peut avoir des relations avec les autres, si l'on comprend la nature. On espère avoir un certain impact sur la conscience du citoyen de la planète. »

Peut-être surtout sur la conscience des bourreaux d’animaux, de ceux qui les frappent, les martyrisent, les affament, les abandonnent !!!! Il faut voir dans quel état certains animaux arrivent au refuge. Voyez Prudence (5 ans), quand elle est arrivée, le bas de son dos à l’avant de la queue avait perdu tous ses poils. C’est une réaction allergique à une infestation de puces. Ne pas protéger son chien (ou son chat) contre les puces peut être considéré comme de la maltraitance car votre animal risque l’anémie et une transmission de ver solitaire. Prudence va maintenant mieux !

Nadine Forestier.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune Tel : 03.21.68.46.94.

Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h. 

Sans titre-1

Posté par latitude à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


06 mai 2022

Chronique du 4 mai 2022 - Hélios

Hélios

Hélios, empathie en hausse !

Dans la mythologie grecque, Hélios est le dieu du Soleil, souvent couronné d’une auréole solaire. Il est souvent représenté comme un jeune homme d'une très grande beauté conduisant chaque jour le char solaire à travers le ciel. Homère (800-740 – poète grec) dit que son char est doré et conduit par des coursiers et le décrit comme un dieu « qui porte la joie dans le cœur des hommes ». Pindare (518-438 – poète lyrique grec) parle des chevaux d'Hélios comme des « coursiers [qui] soufflent au loin la flamme ». D’autres textes antiques lui donnent l'épithète « le gracieux », étant considéré comme une source de vie et de régénération, et associé avec la création du Monde. Il ne serait pas exagéré d’appliquer cette épithète à notre Hélios. Vous le connaissez déjà, vous avez fait sa connaissance dans l’édition de l’Avenir de l’Artois du 2 mars dernier. C’est un croisé malinois – berger allemand lui aussi d’une très grande beauté. Il a 7 ans et saura vous apporter de la joie. Venez voir comme il est gracieux quand il s’assied et donne la patte à la demande. Comme tout chien de cette race, il ne demande qu’à être utile pour faire plaisir à son maître. Son intelligence lui permet de vite comprendre ce que vous voulez et il ne rechigne jamais à condition que vous restiez cohérent dans vos demandes. Empathique, il est aussi très sociable et aime le contact.

Un passage des papyrus grecs magiques (manuscrits découverts en Égypte et datant de la période allant du IIe siècle avant notre ère au Ve siècle, dit de Hélios : « La terre fleurit quand tu brilles sur elle et les plantes sont fructueuses quand tu ris, et tu permets la vie aux êtres de la Terre ». Notre Hélios saura apporter le bonheur à son adoptant.

Nadine Forestier.

Une bonne nouvelle : Nina, cette chienne de 14 ans presque aveugle, qui a été présentée dans l’édition du 16 mars dernier a été adoptée. Nous lui souhaitons de bonheur.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune Tel : 03.21.68.46.94. Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h.

Sans titre-1

 

Posté par latitude à 19:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 avril 2022

Chronique du 27 avril 2022 - James

James 4

James, à découvrir !

Prénom de style britannique, gallois ou gaélique, mais d’origine hébraïque sous la forme « Jacob » qui signifie "Dieu l’a soutenu, protégé". En fait c’est la traduction anglo-saxonne de Jacques, prénom introduit en Angleterre, suite à l’invasion normande de 1066, par Guillaume le Conquérant. C’était donc logique de nommer ainsi ce petit jack Russell.

Un peu d’Histoire ? James se fête le 3 mai ou le 25 juillet (saint Jacques le Majeur). Jacob est cité à la fois dans la Bible – où il obtient par la suite le nom d’Israël – et dans le Coran. Son père, Isaac, son grand-père, Abraham et lui-même forment les trois patriarches contractant une alliance avec Dieu. Ils sont chargés de trouver la terre qui lui sera consacrée. Jacob est le père des douze patriarches créateurs des douze tribus d’Israël. Il est considéré comme l’un des plus grands prophètes dans le Coran. Saint Jacques, dit le Majeur, est présent lors du martyre de Jésus. Il fut l'un des premiers saints chrétiens, exécuté par décapitation en 42 ap. J.-C. On dit qu'une étoile s'arrêta au-dessus de l'endroit où il avait été enseveli. On construisit en ce lieu un sanctuaire qui devint lieu de pèlerinage. Il s'agit de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Donc James est un jack Russell fidèle à sa race : toujours sur le qui-vive, curieux, vif, tonique, il a besoin de liberté et d’indépendance. Cela fera un an le 22 mai qu’il est au refuge après un abandon volontaire pour lequel il n’est pas en cause (problèmes d’allergie chez le petit garçon de la maison). James ayant 13 ans, cela n’a pas été facile au début. Prenant très à cœur la défense de son box, il aboie quand quelqu’un s’approche. C’est un aboiement de crainte et nous savons maintenant qu’il peut être un petit compagnon bien sympathique. La seule condition : avoir de la patience. Il adore jouer à la balle, il faudra simplement lui apprendre à la rendre… Il bénéficie de l’opération « sauvetage » (50 euros).

Nadine Forestier.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune Tel : 03.21.68.46.94. Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h.

Sans titre-1

 

Posté par latitude à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 avril 2022

Chronique du 13 avril 2022 - Kyara

Kyara

Kyara, une chatte extra…

Notre petite chatte angora âgée de 7 ans attend patiemment le bonheur !

Reprenons l’histoire de Tama « chef de gare » commencée la semaine dernière. Au printemps 2009, la compagnie ferroviaire de Kinokawa au Japon a mis en service un train décoré d’illustrations cartoons de Tama. Et en août 2010, le toit de la gare de Kishi a été remodelé pour ressembler à une tête de chat !

Tama est décédée d’insuffisance cardiaque aiguë le 22 juin 2015, dans un hôpital pour animaux, à l'âge de 16 ans.  Le 28 juin eut lieu une cérémonie funéraire selon le rite shinto, à laquelle assistaient 3 000 personnes, pendant laquelle elle fut élevée au rang de « divinité gardienne de la gare » et reçut le titre honorifique de « chef de gare perpétuel ». N’oublions pas que durant ses 8 années de service, elle a incité 350 000 voyageurs supplémentaires à faire étape dans la province de Wakayama. Les messages de condoléances affluèrent du monde entier.  Un petit sanctuaire shintô sur le quai de la gare a été rénové et les gens peuvent prier devant une pierre gravée des mots « grande divinité Tama ».

Nitama, chatte trouvée sous une voiture en 2010 et qui était devenue son adjointe, a été officiellement déclarée le 11 août 2015, son successeur après une période de deuil de 50 jours. Nitama avait commencé à travailler dans la gare voisine d'Idakiso les lundis, mardis et vendredis, tout en remplaçant Tama les week-ends et jours fériés. 

L'histoire prête peut-être à sourire mais il faut tout de même souligner que, suite au succès de Tama, des lapins, des chiens ou des chats ont également été nommés chefs de gare dans d’autres communes en difficulté du Japon et ont eux aussi contribué à sauver d'autres petites compagnies de chemin de fer situées dans les zones rurales.

Nadine Forestier.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune Tel : 03.21.68.46.94. Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h.

Sans titre-1

Posté par latitude à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 avril 2022

Chronique du 6 avril 2022 - Jessie

Jessie

Jessie, un peu de fantaisie...

Jessie, petite femelle de 2 ans, ne supporte pas bien d’être enfermée. Un foyer et des caresses la satisferaient entièrement. Venez la chercher…     

Certains chats sont célèbres de par leur maîtres, écrivains, artistes, vedettes de la chanson…, d’autres de par leur beauté, d’autres encore de par leur destin. C’est le cas de Tama : elle est devenue chef de gare !!!

Tama est née le 29 avril 1999 et morte le 22 juin 2015 à 16 ans donc. C’était une chatte avec une robe calico, tricolore ou écaille de tortue. Tama est née à Kinokawa sur l’île de Honshu, la plus grande du Japon. C’était un chat qui vivait en groupe et qui avait ses habitudes à proximité de la gare. Les passagers et le chef de gare les nourrissaient. La gare a failli être fermée en 2004 à cause de problèmes financiers mais les citoyens, questionnés, ont décidé de la garder ouverte. Il fallait trouver une solution pour sauver la ligne ferroviaire. On connait l’amour des Japonais pour les chats réels ou fictifs comme Kitty (créée par la société japonaise Sanrio), cette petite chatte blanche habillée de rose avec un ruban rouge sur la tête (kitty qui signifie « minou » en anglais). Et en 2007, l’idée vint de choisir Tama et de l’élever officiellement au rang de chef de gare : son rôle était d'accueillir les passagers. Et pour indiquer sa fonction, elle portait un chapeau de chef de gare !

La publicité pour Tama a permis d'augmenter le nombre de passagers de la compagnie ferroviaire de 17 % en un an. Une étude estime qu’elle a rapporté 1,1 milliard de yens à l'économie locale. En janvier 2008, Tama a été promue au rang de « super chef de gare » lors d'une cérémonie à laquelle ont assisté le maire et le président de la compagnie ferroviaire. Son nouveau poste la fait accéder à un « bureau » (un ancien guichet qui contient arbre à chat et litière).                                          

La semaine prochaine suite et fin de l’histoire de ce chat divinisé.

Nadine Forestier.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune Tel : 03.21.68.46.94.

Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h.

Sans titre-1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par latitude à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Chronique du 30 mars 2022 - Darco

Darko

Darko, un chien cadeau !

Darko est un bull terrier âgé de 7 ans. Il a été trouvé donc aucune information sur son passé. C’est à vous d’écrire son avenir…

A part Baxter la vedette du film éponyme de Jérôme Boivin (réalisateur et scénariste français, né en 1954) sorti en France en janvier 1989, un autre bull terrier a aussi eu droit aux caméras de par la notoriété de ses maîtres. C’est cette fois une femelle prénommée Nana, la chienne que Jane Birkin avait offerte à Serge Gainsbourg (1928-1991). A cette époque la mode n’était pas encore à ces chiens sans « stop » ou chanfrein. Leur aspect inhabituel était parfois jugé repoussant. Serge Gainsbourg racontait qu’en Angleterre les gens lui disaient que le bull-terrier est un chien merveilleux, le plus beau des chiens. Aussitôt arrivé en France, on lui demande ce que c’est, si c’est un cochon ou un mouton ou un veau… Ce qui fit dire à Serge Gainsbourg : « Les hommes sont racistes non seulement envers leurs semblables mais aussi avec les chiens ». Quand il parlait de Nana, il ne manquait pas d’ajouter : « J’ai pleuré autant qu’à la mort de mon père lorsqu’elle est morte, sinon plus ».

Le type du Bull Terrier a été fixé dans les années 1850 par un éleveur James Hinks qui cherchait à sélectionner cette tête de forme ovoïde. A l’origine, cette race a été créée pour l’organisation de combats contre des animaux tels des ours, des taureaux, des chevaux, des loups… Ce chien est réputé être le « gladiateur de la race canine ». Dès le milieu du XIXe siècle, des mesures d’interdictions envers ces combats provoquent le déclin progressif de la race. Le Bull Terrier est un chien réputé têtu mais courageux. Il ne s’entend pas forcément avec tous ses congénères, mais il très affectueux envers les humains. Le Bull Terrier est un chien qui a perdu toute trace d’agressivité. Il est parfait comme compagnon de vie. Il est très dévoué et fidèle à son maître dont il ne peut se passer.

Nadine Forestier.

Pour tout renseignement, contactez la Fourrière-Refuge de la Communauté d'Agglomération Béthune-Bruay Artois Lys Romane - Avenue George-Washington - 62400 Béthune Tel : 03.21.68.46.94.

Ouvert au public du lundi au samedi de 14 à 18 h.

Sans titre-1

 

Posté par latitude à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :